José Barreiro

Directeur de recherche adjoint et directeur du département de l’Amérique latine au National Museum of the American Indian au Smithsonian

Directeur de recherche adjoint et directeur du département d’Amérique latine au National Museum of the American Indian du Smithsonian, José Barreiro est membre du groupe Taino Nation of the Antilles. Pionnier en matière de journalisme et de publications sur les autochtones, il coédite avec le Dr John Mohawk Akwesasne Notes, journal national des autochtones de 1975 à 1984. En 1984, il participe également à la fondation de la Native American Journalists Association. De 1984 à 2002 à l’Université de Cornell, il est directeur adjoint et rédacteur en chef d’Akwe:kon et du journal Native Americas. Son projet Akwe:kon visait à développer les échanges et les réseaux communautaires parmi les populations amérindiennes. Publications notables du Dr Barreiro à Cornell : Indian Roots of American Democracy (1988) ; Indian Corn of the Americas: Gift to the World (1989) ; Indigenous Economics: Toward a Natural World Order (1990), View from the Shore: American Indian Perspectives on the Columbus Quincentenary (1990), Chiapas: Challenging History (1994).

Membre de la NMAI, le Dr Barreiro dirige — entre autres — le Caribbean Indigenous Legacies Project, projet visant à étudier et à représenter les communautés autochtones des Caraïbes grâce à l’appui de chercheurs et de personnalités politiques. En 2015, il inaugure l’exposition NMAI et l’ouvrage « The Great Inka Road: Engineering an Empire » (Smithsonian Institution Press). Parmi les autres titres de José Barreiro sur le thème des Indo-américains, on compte : « Taino » (2012, roman) ; « Thinking in Indian : A John Mohawk Reader » (2011), « America is Indian Country » (2006), « Panchito: Mountain Cacique » (2001) et ; la série Akwe:kon-Native Americas (1984-2003) de l’Université de Cornell. L’association du Dr Barreiro avec la NMAI remonte aux années 80, du temps de la création du musée. En 1994, à l’inauguration du centre Heye à New York, il publie l’ouvrage Native American Expressive Culture. Parmi ses récents crédits cinématographiques figurent le documentaire « Caravan of Memory » de 2013 sur la résurgence de la culture ayllue et les lamas dans les hauts plateaux des Quechuas et le documentaire vidéo « La Ranchería: Myth of Extinction » (2009).

En 2000, Barreiro quitte l’Université de Cornell et procède à un remaniement du journal national des autochtones, Indian Country Today, dont il devient rédacteur en chef. Les membres de l’équipe de la NMAI et les lecteurs de l’ ICT auront eu l’occasion de voir sa signature dans de nombreux articles et éditoriaux. Ses engagements sont multiples, et il contribue également à la rédaction du journal Kacike: The Journal of Caribbean Amerindian History and Anthropology, et de la série d’ouvrages, « Contemporary Native American Communities », publiée chez Altamira Press. José Barreiro est également conseiller spécial dans le cadre de programmes d’aide aux populations indigènes.  

En savoir plus sur le travail de José Barreiro

Le Caribbean Indigenous Legacies Project : Promouvoir la culture Taïno

Fermer