Points principaux du projet

Agua Salud fournit un modèle pour rétablir la productivité des paysages altérés et encourage la gestion durable du bassin versant du canal de Panama.
Collaboration entre le STRI, l’Autorité du canal de Panama, le ministère de l’Environnement panaméen, la Commission géologique des États-Unis, l’Université du Wyoming et d’autres partenaires internationaux
2 millions de personnes dépendent de l’eau fournie par le bassin versant du canal de Panama
9 sites expérimentaux de bassin versant sur le site d’Agua Salud
Plus de 150 000 arbres plantés depuis 2007
LOCATION(S): Panama

Le projet Agua Salud mené par l’Institut de recherches tropicales du Smithsonian (STRI) au Panama étudie les moyens de transformer efficacement des paysages altérés en forêts secondaires productives, plantations forestières, services d’eau naturelle ou fermes d’élevage respectueuses de l’environnement. Ce projet prolonge un partenariat centenaire entre le Smithsonian et le Panama, né lors de la grande étude biologique du pays (Panama Biological Survey) de 1910.

Le site de recherche d’Agua Salud avait été établi dans les années 1980. Les recherches ont repris en 2008, sous la forme notamment d’une nouvelle initiative s’intéressant à d’autres solutions d’utilisation des sols fondées sur des espèces d’arbres indigènes, celles-ci étant capables de préserver la pureté de l’eau, de rétablir la biodiversité, de stocker le carbone, de fournir du bois d’œuvre et de soutenir l’économie locale.

Les chercheurs du STRI étudieront pendant 20 à 40 ans comment exploiter les forêts pour optimiser ces services et d’autres tout aussi essentiels. Agua Salud enrichira les connaissances sur les forêts tropicales secondaires et sur les moyens de les gérer de manière à maximiser les services essentiels.