L’autoroute des baleines à bosse : Des dispositifs de séparation du trafic sont installés pour protéger les baleines dans l’est du Pacifique

Expertise associée : Technologie
Date de début : 2016

Des dizaines de milliers de bateaux commerciaux traversent le golfe de Panama à destination du canal de Panama et des ports de la côte Pacifique. Le trafic maritime et la forte concentration de rorquals à bosse se reproduisant dans cette zone provoquent souvent des collisions qui peuvent s'avérer dangereuses, voire fatales. Hector M. Guzman, biologiste spécialiste de la vie marine à l'Institut de recherches tropicales du Smithsonian, a exploité six saisons de données satellites sur les migrations des rorquals à bosse dans l'archipel de Las Perlas, au Panama, là où transitent des centaines de bateaux. Plus de trois ans de lutte aux côtés de la Panama Maritime Authority, la Panama Canal Authority et la Panama Chamber of Shipping ont permis à Hector de transformer la politique des partenaires locaux en loi. Approuvée par la République du Panama et adoptée par l'Organisation maritime internationale, l'installation de voies de navigation s'est déroulée en décembre 2014. Ces voies délimitées à partir de données satellites pourraient s'avérer efficaces pour protéger les rorquals à bosse ainsi que d'autres espèces peuplant les fonds marins. 

 

En savoir plus sur ce projet

Le suivi satellite protège les rorquals à bosse panaméens