Le Smithsonian participe depuis 10 ans au programme Science pour les moines qui enseigne les sciences occidentales et l’éducation scientifique aux nonnes et moines tibétains. Le Smithsonian soutient ce partenariat en organisant des ateliers, des formations et en proposant une aide à la conception et à la préparation d’expositions et à la réalisation de projets.

Scott Schmidt (d), chef d'exposition du musée du Smithsonian, et ses pairs élaborant une exposition. 
 Crédit photo : Bryce Johnson.
Scott Schmidt (d), chef d'exposition du musée du Smithsonian, et ses pairs élaborant une exposition. Crédit photo : Bryce Johnson.

Le projet Science pour les moines fait connaître les sciences occidentales aux nonnes et moines tibétains. Avec l’aide de la Sager Foundation et de la Bibliothèque des archives et des œuvres tibétaines de Dharamsala, en Inde, le programme Science pour les moines réunit chercheurs, formateurs et muséologues pour transmettre les sciences occidentales aux communautés monastiques tibétaines

Traditionnellement, les nonnes et moines tibétains n’étudiaient pas les sciences modernes dans le cadre de leur formation monastique. Cette situation a changé en 1999, quand Sa Sainteté le dalaï-lama a souhaité l’intégration des sciences occidentales dans les programmes monastiques. Partant de ce mandat, le projet Science pour les moines entend susciter un véritable échange d’idées, en faisant connaître les sciences occidentales aux monastères tibétains et en apportant les perspectives du bouddhisme tibétain à la science moderne.

Les équipes du Smithsonian participent à l’enseignement des sciences occidentales et de l’éducation scientifique aux moines tibétains et conçoivent des expositions qui expriment ce dialogue entre bouddhisme tibétain et science moderne. 

Stephanie Norby, directrice du Centre pour l’apprentissage et l’accès au numérique du Smithsonian (SCLDA) s’est rendue en Inde pour discuter avec les moines et les nonnes de leur nouveau rôle de formateurs scientifiques. Elle a évoqué son expérience dans la création de programmes éducatifs pour les 19 musées et 9 centres de recherche du Smithsonian, et plus particulièrement les moyens de communication et d’expression de la science. Au départ, Stephanie pensait organiser un salon des sciences pour présenter le point de vue des nonnes et des moines, mais ses étudiants lui ont plutôt proposé de préparer ensemble une nouvelle exposition.  

Stephanie et les formateurs du Smithsonian, Tracie Spinale et Darren Milligan, ont réalisé cette exposition avec le concours du directeur du projet Science pour les moines, Bryce Johnson, de leurs collègues de l’Exploratorium de San Francisco et du chargé de la production des expositions au Smithsonian, Scott Schmidt. L’équipe du Smithsonian a collaboré pendant plusieurs mois avec 30 nonnes et moines pour la préparation de « The World of Your Senses » (le monde de vos sens).

Réflexion autour de l’exposition. 
Crédit photo : Tracie Spinale.
Réflexion autour de l'exposition. Crédit photo : Tracie Spinale.

Pour Scott, depuis le début de l’initiative, « il était clair que ce serait une exposition sans précédent, avec une approche unique. » 

Scott et l'équipe du Smithsonian ont rencontré les moines pour discuter de la philosophie fondamentale à l’origine de chaque élément visuel ou écrit de l’exposition. L’équipe s’est ensuite inspirée de ces conversations et des collections des musées Freer|Sackler d’art asiatique du Smithsonian pour concevoir les représentations visuelles des concepts du bouddhisme et des arguments scientifiques occidentaux. 

Le dalaï-lama a inauguré la première exposition de Science pour les moines à l’India Habitat Center de New Delhi en 2010. « The World of Your Senses » illustrait les points de vue occidentaux et bouddhiques sur les cinq sens. Après une semaine de représentation à Delhi, l’exposition a voyagé à Dharamsala, à l’Exploratorium et dans plusieurs monastères tibétains en Inde avant d’être numérisée pour sa reproduction au Népal. Face au succès de cette première exposition, le programme Science pour les moines a intégré la conception et la préparation d’expositions dans les formations des moines. 

La promotion actuelle de nonnes et de moines a choisi le dérèglement climatique pour sujet de leur prochaine exposition. « My Earth, My Responsibility » présentera les points de vue de la science moderne et du bouddhisme sur l’évolution du climat dans une perspective de collaboration.  

Crédit photo : Bryce Johnson.
Crédit photo : Bryce Johnson.

Enseignante au Smithsonian, Tracie Spinale a débattu sur le changement climatique avec les moines et scientifiques bouddhistes à la Bibliothèque des archives et des œuvres tibétaines. « Du point de vue du bouddhisme, le dérèglement climatique est un problème de taille, car la souffrance des êtres sensibles n'est pas souhaitable », explique-t-elle. « C’est un problème d’ordre naturel que les nonnes et les moines veulent résoudre et qu’ils se sentent capables d'aborder. »     

Crédit photo : Tracie Spinale.
Crédit photo : Tracie Spinale.

Écologiste des forêts au Centre de recherche de l’environnement du Smithsonian (SERC) du Smithsonian, Geoffrey (Jess) Parker s'est entretenu avec les nonnes et les moines pour déterminer les grands axes de l’exposition. Pour lui qui étudie depuis toujours les forêts et l’évolution du climat, l’association avec Science pour les moines a ouvert des perspectives nouvelles dans ses recherches sur le dérèglement climatique. Il a appris de ses étudiants moines la connexité fondamentale entre les humains et l’environnement établie par la tradition bouddhiste tibétaine. Dans ce cadre holistique, les effets du dérèglement climatique sont immédiats et personnels.  Ce point de vue vient compléter le travail de Jess sur les mécanismes d’évolution du climat. 

À l’issue du programme Science pour les moines, les nonnes et les moines deviennent les experts en science de leur monastère. À ce jour, sept centres scientifiques permanents sont en préparation dans des monastères en Inde, et d’autres sont en projet.  Stephanie et Tracie travaillent avec ces centres d'étude à la création de ressources pédagogiques et aident ces nouveaux responsables de l’enseignement scientifique tibétains. 

Ces centres d'études offriront aux moines une plateforme pour former leurs confrères et partager leurs points de vue et leur formation avec les communautés alentour. Le Smithsonian collabore avec le projet Science pour les moines pour soutenir le point de vue du bouddhisme tibétain sur les sciences modernes et la spiritualité en Inde et dans le reste du monde

 

En savoir plus sur : La science pour les moines
Fermer